Art 36 - Que faire de Cette peur de l'échec !

Publié le par Blanche

Combien d'essais ,d'échecs ont essuyé les grands inventeurs, chercheurs avant de réussir, de trouver ...

Cette peur de l'échec serait-elle une intolérance à l'échec? Alors faut -Il augmenter la tolérance à l'échec ou pire ne plus rien entreprendre, ne plus rien faire, rester dans sa zone de confort,même si c'est souffrant,   ne plus prendre le risque d'échouer ?... Au risque de mourir d'ennui...

Que l'échec nous afflige momentanément , le temps de faire le point c'est dans la normalité, d'ailleurs l'auteur nous donne quesques pistes  à exploiter , Il est dit Il est opportun de faire :

  • l'autopsie de l'échec pour comprendre , cela devient même instructif.
  • Le faire rapidement après l'échec, pour éviter les ruminations inutiles.
  • essayer d'avoir une vision plus ajustée des aspects positifs car tout ne peut être négatif , apprendre à nuancer.
  • conclure et en tirer des leçons pour l'avenir.

Se rappeler que moins on agit et bien plus Il est douloureux d'échouer.

Certains diront qu'il est préférable de ne rien faire si ce n'est pas fait parfaitement!!!

Il est bon et juste de savoir parfois s'en tenir au "suffisamment bon" sans se dévaloriser pour autant.

Comment établir la différence entre l'acceptable et le parfait ?

L'acceptable c'est ce qui suffit aux autres.

Le parfait c'est de à quoi nous aspirons , pour nous rassurer, nous flatter voir les deux... Par orgueil ou par angoisse nous basculons dans la recherche de la perfection. Ce n'est pas nécessaire, ni même demandé.

J'ai envie d'ajouter que je peux toujours Par contre rechercher l'excellence dont je suis capable de fournir par choix personnel et non pour régler un estime de soi déréglée. L'excellence me nourrit dans le sens du devoir bien fait , du mieux que je puisse le faire ,sans aucune compétition extérieure, Alimentant ainsi par-là même occasion l'estime de soi.

Il est sage de se rappeler que dans notre société de compétition la perfection n'existe pas et d'ailleurs fort heureusement car comme je l'ai formulée lors de mes premiers articles, et bien du haut de ma perfection je te jaugerai du haut de celle-ci, prétendant justement savoir ce qui serait parfait....🤓

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article